Entretien avec Daniel Riou sur l’expérience Défi Entreprises

Daniel Riou est le fondateur de l’événement Défi Entreprises qui a lieu à Québec depuis 2011 au printemps et s’est également implanté plus récemment à Montréal, Trois-Rivières, Ottawa-Gatineau et Niort. En 2015, plus de 7000 personnes ont pris part au Défi à Québec qui avait lieu à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier.

L’expérience vécue par les participants est directement au coeur de l’événement. Laure Gabrielle Chatenet, fondatrice d’UX-co, a interviewé Daniel à propos de l’importance de l’expérience client offerte par Défi Entreprises.

Laure Gabrielle: Tout d’abord, pouvez-vous nous parler un peu de vous?

Daniel: J’ai toujours été intéressé par la science et le sport, alors j’ai décidé d’étudier en kinésiologie et j’ai obtenu un baccalauréat. C’est un domaine aux débouchés limités où l’on doit créer son propre travail, alors j’ai commencé à travailler dans des boutiques de sport et éventuellement je me suis mis à organiser des événements sportifs pour faire de la promotion.

Je crois vraiment que l’activité physique aide à améliorer la vie des gens et leur qualité de vie, tout en rendant la vie plus joyeuse, plus active.

Laure Gabrielle: Pouvez-vous nous présentez Défi Entreprises?

Daniel: La mission de Défi Entreprises est d’aider les personnes à devenir plus actives. C’est un programme d’activité physique complet de 12 semaines, qui se termine par un événement de course de 5 km et de 10 km. C’est un concept que j’ai découvert lors d’un voyage en Allemagne, que j’ai décidé d’importer ici.

Le Défi se déroule en 3 étapes :

  • Des conférences et formations en entreprise sur l’exercice physique
  • Un programme d'entraînement d’une durée de 12 semaines
  • La journée du défi où les gens complètent l’épreuve dans laquelle ils se sont inscrit

Laure Gabrielle: Que cherchez-vous à faire vivre aux participants?

Daniel: Pour moi, le sentiment le plus important, celui que tu ressens à la fin, c’est la fierté. En tant que participant, tu t’es entraîné pendant 10-12 semaines pour atteindre tes objectifs, et tu as réussi. C’est comme un examen où tu connais déjà ta note, tu sais que tu peux le faire. À la fin de l’événement, les participants partagent leur note. Tout le monde est fier.

En plus, c’est souvent la première participation des gens à ce genre d’événement, alors c’est une nouvelle expérience pour eux, et qui est très satisfaisante.

Laure Gabrielle: Qui sont les participants?

Daniel: Je dirais un tiers de coureurs réguliers, un tiers de personnes actives et un tiers de sédentaires qui ne font pas ou peu d’activité physique. Ce sont d’ailleurs ceux qui sont le plus stressés par rapport au Défi: ils craignent de ne pas pouvoir atteindre leur objectif et se mettent de la pression.

À l’opposé, nos habitués sont des influenceurs. Ce sont souvent eux qui organisent le défi en entreprise et qui invitent et motivent leurs collègues à participer. Ce sont ces motivateurs qui amènent les plus sédentaires à atteindre des objectifs qu’ils ne pensaient pas pouvoir atteindre!

Laure Gabrielle: Comment assurez-vous une bonne expérience client pour le Défi Entreprises?

Daniel: Avant le Défi, nous fournissons aux entreprises le matériel nécessaire pour leurs participants, comme des affiches et des guides. Nous accompagnons les participants à l’aide de conférences dans les entreprises, d’entraînements sur place et avec des stages d’initiations ouverts à tous. Nous envoyons chaque semaine un courriel avec un programme d’entraînement. Les participants ont accès à une zone membre sur notre site et peuvent accumuler des minutes d’exercice dans l’atteinte de leur objectif, ce qui leur permet de garder une trace de leur avancement et de faire une compétition amicale avec leurs collègues.

Pendant le Défi, il faut un parcours bien balisé, un départ à l’heure prévue et un bon lunch à l’arrivée. Il y a aussi les à côté, que les gens puissent s’abriter et un accès aux toilettes. Tout le reste c’est de l’extra! Puisque la famille et les amis des participants viendront les encourager, l’accessibilité de l’emplacement de la course est un autre facteur du succès de l’événement.

Après le Défi, l’emphase est sur le retour d’expérience et les commentaires de nos participants. On veut toujours s’améliorer, alors nous demandons aux participants de nous donner leurs commentaires à travers un sondage. L’équipe de l’organisation et des bénévoles est également sollicitée pour déterminer les améliorations possibles, parce que sur le terrain ils voient un autre côté de l’événement.

Laure Gabrielle: Avec quoi les participants repartent-ils?

Daniel: Souvent, ils ont acquis une nouvelle habitude de vie ou ont apporté des modifications à leurs habitudes de vie. Faire en sorte que l’activité physique devienne une habitude de vie, c’est notre spécialité. Nous souhaitons aider les personnes à prendre cette habitude. On sait que les participants gardent leurs nouvelles habitudes pendant au mois 3 mois après l’événement, et nous sommes persuadés d’avoir un effet à plus long terme.

Laure Gabrielle: Qu’en pensent les entreprises?

Daniel: Les entreprises savent que des employés en santé sont plus heureux et plus productifs. Elles ont souvent le désir d’investir dans l’activité physique, mais croient à tort que ça demande beaucoup de temps ou d’argent.

Défi Entreprise règle le problème pour elles: on offre les outils et on organiser l’événement.

L’entreprise paie une partie de l’inscription et l’employé est responsable de l’autre partie. L’entreprise s’implique auprès de ses employés, et elle demande aux employés d’investir dans leur propre santé.

Laure Gabrielle: Quelle est la place de la technologie dans votre expérience client?

Daniel: La technologie a vraiment simplifié la gestion d’un événement comme le Défi Entreprises. Les participants et entreprises peuvent s’inscrire directement en ligne et nous pouvons rester en contact avec eux et les accompagner tout le long de l’événement.

C’est important pour moi que ce soit le plus simple possible. À travers les éditions, on a ajouté beaucoup de choses, ce qui a parfois complexifié inutilement l’expérience. On en enlève tranquillement pour revenir à l’essentiel.

Laure Gabrielle: En plus de Défi Entreprises, vous avez d’autres projets?

Daniel: Nous avons le Défi Ascension, qui est un peu le même concept, mais qui s’adresse aux équipes plutôt qu’aux entreprises. L’objectif est de se rendre en haut d’une montagne, avec notre équipe. Il faut débuter avec l’équipe et terminer avec elle, ce qui crée un autre genre de lien, permet de souder les équipes et de découvrir ses coéquipiers sous un nouvel angle.

Il y a nos deux autres courses à l’automne, en septembre: le demi-marathon de la Côte-de-Beaupré, qui a lieu aux pieds de la Chute Montmorency, et la course de La Cité-Limoilou qui offre un parcours urbain unique.

Il y a aussi le site courseapied.ca, un magazine en ligne ayant pour objectif de favoriser la pratique durable de la course à pied. Pour y arriver, nous publions des conseils sous forme d'articles et de vidéos, nous donnons des formations reliées à la course à pied et nous organisons des événements.

Laure Gabrielle: Merci Daniel de nous avoir présenté l’expérience que vous faites vivre aux participants de Défi Entreprises. Si vous désirez en savoir, rendez-vous sur le site web de l’événement.

Commentaire(s)